Financements

Home / Financements

Financer son terrain au niveau du Master, du doctorat et du post-doctorat

 

ÉTUDIANTS EN MASTER

 

Bourse EHESS aide au terrain, étudiants en Master 1 et 2
Le département d’anthropologie de l’EHESS propose des bourses d’aide au terrain pour les étudiants en Master 1 et 2 de l’école. Les bourses sont accordées aux meilleurs dossiers proposés et visent à couvrir les frais de transport.

Région Île-de-France: bourse AMIE
Cette aide régionale a pour objectif d’aider les étudiants jusqu’au Master inscrits dans un des établissements partenaires en leur proposant une aide financière pour un projet de mobilité à l’étranger, pour une durée de 30 jours minimum. La bourse est soumise à des critères de revenu. Toute la gestion de l’aide a été confiée au service des relations internationales des établissements partenaires.

Ministère de la culture, direction des patrimoines, recherches en ethnologie
La mission ethnologie soutient et aide au développement de la recherche en ethnologie de la France.  chaque année, un certain nombre de projets de recherches proposées par des étudiants en Master I, Master II ou doctorat sont soutenues par la mission ethnologie

Aide à la mobilité internationale du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche
Une aide à la mobilité internationale peut être accordée à l’étudiant qui effectue un séjour à l’étranger dans le cadre de son cursus d’études.

Prix Louis Dumont – Fonds d’aide à la recherche en anthropologie sociale
le « Fonds Louis Dumont pour la recherche » offre chaque année une aide ponctuelle dévolue exclusivement à des projets d’enquête sur le terrain. Le prix s’adresse à de jeunes chercheurs ethnologues et anthropologues, de niveaux master 2, doctorat et post-doctorat, sans condition de nationalité mais obligatoirement basés et inscrits en France.

Institut Français d’Études Andines – bourses d’Aides à la mobilité
Ces bourses d’aide au terrain d’une durée variable allant de 3 à 9 mois sont destinées aux étudiants de Master 2 Recherche et aux Doctorants inscrits en thèse dans l’une des disciplines relevant des Sciences humaines et sociales ou des Sciences de la vie.
Les candidatures aux Aides à la Mobilité sont ouvertes aux ressortissants de l’Union européenne, à condition qu’ils soient francophones et inscrits dans une université française.

Bourses d’études de l’École française d’Extrême-Orient
L’École française d’Extrême-Orient propose chaque année des bourses d’études destinées aux étudiants en Master 2 ou en doctorat pour leur permettre d’effectuer un séjour d’études dans les Centres de l’École en Extrême-Orient. Les étudiants en Master 2 ne peuvent postuler pour une bourse d’une durée supérieure à deux mois.

IFRA-Nairobi
L’IFRA-Nairobi offre des bourses de terrain à des étudiants en Master et en doctorat dans des pays d’Afrique de l’Est couverts par l’institut (Kenya, Ouganda, Tananie, Burundi et Rwanda), dans les domaines de recherche de l’institut: dynamiques politiques et processus électoraux, économie et économie informelle, inégalités, terre et territoire.

IFRE
Les Instituts Français de la Recherche à l’Etranger proposent de nombreuses bourses pour les étudiants en Master et en Doctorat, pour financer des terrains dans de nombreux pays du monde.


 

DOCTORANTS ET POST-DOCTORANTS

 

Bourse d’aide au terrain de l’EHESS, doctorants 
La commission de la scolarité de l’EHESS attribue des aides au terrain, réservées aux étudiants inscrits en doctorat à l’EHESS. Cette aide est attribuée après étude du dossier constitué par l’étudiant(e) et ne peut être attribuée qu’une seule fois au cours de sa scolarité.

EHESS Bourse Aires Culturelles
Les aides à la mobilité « Aires Culturelles », attribuées par l’Ecole doctorale de l’EHESS, concernent les séjours de terrain à l’étranger allant de 3 à 12 semaines et effectués durant l’année civile en cours. Ces crédits sont destinés à prendre en charge prioritairement les frais de transport et d’hébergement ; Les colloques et séminaires à l’étranger sont exclus.

Bourses de la fondation Martine Aublet
La Fondation Martine Aublet, sous l’égide de la Fondation de France, propose chaque année universitaire une douzaine de bourses de recherche doctorale à des étudiants inscrits en troisième cycle dans un établissement d’enseignement supérieur français ou en co-tutelle avec une université étrangère.
Il s’agit de bourses de début de thèse (première et deuxième année de 3° cycle) destinées à financer exclusivement des recherches de terrain d’au moins six mois en Afrique, en Asie, en Océanie, au Moyen-Orient, dans l’Océan Indien et les Amériques amérindienne, latine et caribéenne. Les disciplines concernées sont l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’ethnolinguistique, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie, et la sociologie.

Bourse de terrain de l’IRASEC (Institut de Recherche sur l’Asie du Sud-Est Contemporaine)
L’IRASEC (Institut de Recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine met à concours chaque année deux ou trois bourses couplant aide à la recherche et aide à la publication. S’adressant en priorité à des doctorants en fin de thèse et à des post-doctorants, ces bourses sont destinées à reprendre des premières enquêtes de terrain en vue d’approfondir des recherches déjà engagées, dans les disciplines suivantes: anthropologie, sociologie, géographie, histoire contemporaine.

Programme ATLAS – Aide à la mobilité post-doctorale de courte durée
La Fondation Maison des sciences de l’homme et ses partenaires offrent des aides à la mobilité pour des recherches post-doctorales en sciences humaines et sociales d’une durée de 1 à 6 mois. Les zones géographiques éligibles, la durée des aides à la mobilité proposée ainsi que les modalités spécifiques du dépôt de candidature, varient en fonction des appels à candidatures et des années. 

Mobilité post-doctorale courte durée Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) et Institut Français d’Études Anatoliennes (IFEA)
La FMSH et l’IFEA offrent à des post-doctorants affiliés à une institution française un soutien à la mobilité de 1 000 € par mois pour un séjour de recherche de 6 mois. Seront soutenus des projets de recherche qui peuvent s’inscrire dans la politique scientifique de l’IFEA, en synergie avec ses chercheurs ou ses partenaires en Turquie.

Bourses d’études de l’École française d’Extrême-Orient
L’École française d’Extrême-Orient propose chaque année des bourses d’études destinées à de jeunes chercheurs de nationalité française (ou, à titre exceptionnel, de nationalité étrangère) titulaires d’un DEA, d’un doctorat ou de tout autre diplôme reconnu équivalent, elles doivent leur permettre d’effectuer un séjour d’études dans les Centres de l’École en Extrême-Orient. La durée varie de 1 à 6 mois, en fonction du programme de recherche. 

Prix Ariane Deluz – Aide au terrain pour le développement des travaux ethnologiques des futures générations d’africanistes
Ce prix distingue un projet de terrain d’un doctorant (toute nationalités) préparant en France une thèse en ethnologie de l’Afrique subsaharienne dans un établissement d’enseignement supérieur français (seul ou en cotutelle)Le prix permet au lauréat d’effectuer un travail de terrain portant sur des sujets classiques de l’ethnologie (systèmes symboliques, organisation sociale, tradition orale…). Les jeunes africanistes en début de thèse sont encouragés à postuler.

Bourses de mobilité de l’Institut des Amériques
Ce soutien prend la forme d’une aide aux recherches en cours d’environ 1000€, exclusivement pour un travail de terrain dans les Amériques ou, à titre exceptionnel, dans un pays d’Europe si le travail sur archives l’exige. Cet appel à projets concerne uniquement les doctorants inscrits dans une institution française membre de l’Institut des Amériques. Une attention toute particulière sera portée aux projets portés par les étudiants inscrits en deuxième année de thèse et envisageant un séjour de recherche dans l’un des pôles internationaux de l’IdA.

Le Centre de recherche français à Jérusalem (CRFJ) – Aides à la mobilité internationale pour doctorants et post-doctorants
Les aides s’adressent aux étudiants doctorants ou post-doctorants en sciences humaines et sociales, dont l’anthropologie.
Les projets de recherche devront porter sur le passé ou le présent de l’espace israélo-palestinien et faire apparaître la nécessité d’un séjour à Jérusalem : travail de terrain, enquêtes, ressources documentaires.
Les candidats doivent être ressortissants français ou de l’Union Européenne, être inscrits en doctorat ou être titulaire d’un doctorat.

La Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) et le Centre Français d’Archéologie et de Sciences Sociales  (CEFAS) – soutien à la mobilité
Destiné aux jeunes post-doctorants ou à de jeunes chercheurs résidant en France, un soutien à la mobilité de 1 000 €  mensuels  pour des séjours de recherche de 6 mois dans un pays de la péninsule Arabique (à l’exception du Yémen). Seront soutenus des projets de recherche qui peuvent s’inscrire dans la politique scientifique du CEFAS.

La Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) et le Centre des Etudes Mexicaines et Centraméricaines (CEMCA)
Destinée un post-doctorant associé à un centre de recherche français en sciences humaines et sociales, cette aide à la mobilité de 1500€ pour un séjour de recherche de 1 mois, dans la zone de compétence du CEMCA (Nicaragua, Salvador, Guatemala, Honduras, Costa Rica, Panama, Belize, Mexique).
Seront soutenus des projets de recherche qui s’inscrivent dans la politique scientifique du CEMCA, en synergie avec ses chercheurs ou ses partenaires du Mexique et en Amérique centrale. Nous considérons les séjours visant à initier des projets scientifiques collaboratifs avec nos partenaires au Mexique et en Amérique centrale.

IFRE
Les Instituts Français de la Recherche à l’Etranger proposent de nombreuses bourses pour les étudiants en Master et en Doctorat, pour financer des terrains dans de nombreux pays du monde.

Financer sa thèse

 

Financer une thèse peut prendre de multiples formes, d’un apport régulier de fonds à des soutiens ponctuels pour un séjour sur le terrain ou une participation à un colloque. Se renseigner sur les différentes possibilités institutionnelles de financement et candidater là où son projet de recherche le permet est une garantie de réaliser son enquête et son doctorat dans de bonnes conditions.

 

Société d’ethnologie « Bourse Eugène Fleischmann »
Cette bourse est destinée à soutenir un jeune docteur ou un doctorant en fin de thèse pour mener à bien une recherche post-doctorale originale et innovante qui soit réalisable en une année. Les disciplines concernées sont l’ethnologie, la sociologie comparative, l’ethnomusicologie, l’archéologie, la préhistoire et l’épistémologie. 

Bourse de recherche du Musée du Quai Branly
Le musée du quai Branly – Jacques Chirac propose chaque année des bourses doctorales destinées à soutenir des doctorants en fin de thèse inscrits au moins en troisième année, à mener à bien des projets de recherche originaux et innovants. Les disciplines concernées sont : l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie (à partir du néolithique), la sociologie, les arts du spectacle.
Les domaines de recherche privilégiés sont : les arts occidentaux et extra-occidentaux, les patrimoines matériels et immatériels, les institutions muséales et leurs collections, la performance rituelle, la technologie et la culture matérielleCes bourses sont une aide à la rédaction et excluent les recherches de terrain et d’archive. Elles concernent uniquement des thèses portant sur des terrains extra-européensCes bourses doctorales sont attribuées pour une durée de 12 mois

Contrats doctoraux du Labex HASTEC
Le Laboratoire d’Excellence en histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances (HASTEC) propose chaque année des contrats doctoraux (3 ans) à de jeunes chercheurs inscrivant leur enquête dans les champs thématiques du LabEx.

Contrats doctoraux du Labex TEPSIS
Le laboratoire d’excellence TEPSIS (Transformation de l’Etat, politisation des sociétés et institution du social)propose chaque année des contrats doctoraux (3 ans) à de jeunes chercheurs inscrivant leur enquête dans les champs thématiques du LabEx.

Région Île-de-France: Allocations doctorales sur domaines ciblés (ARDoC)
La Région Île-de-France attribue chaque année des allocations de recherche doctorales sur domaines ciblés. Les allocations doctorales domaines ciblés accordées par la Région ne sont pas attribuées aux individus. Pour pouvoir candidater, le laboratoire d’accueil et le candidat (s’il est pressenti) doivent proposer un projet de recherche à leur école doctorale de rattachement. Chaque école doctorale effectue donc en amont une sélection des projets qu’elle nous soumet.
Tous les candidats devront être titulaires d’un master 2, d’un DESS, d’un DEA ou équivalent et être inscrits en 1ère ou en 2ème année de doctorat à la rentrée universitaire 2016-2017, dans une école doctorale francilienne. Le laboratoire d’accueil de l’allocataire doit être localisé en Ile-de-France.

Allocations doctorales du Conseil régional de PACA
La Région PACA propose des bourse aux doctorants en début de thèse pour financer leurs travaux avec le dispositif « Emplois jeunes doctorants ».

Prix Observatoire Nivéa-CNRS
Ces prix ont pour objet de récompenser deux doctorants dont le sujet de thèse aborde la thématique générale suivante : la construction du paraître dans la société. Vêtements, maquillage, coiffures, parures, tatouages, implants, alimentation, chirurgies, vieillissement, contraintes de l’environnement, & autant de modifications subies ou choisies qui construisent l’apparence.
Les postulants doivent être des doctorants dans le domaine des Sciences Humaines et Sociales ou s’inscrivant dans une perspective interdisciplinaire comme l’écologie corporelle, la relation entre le corps et son environnement, la biologie.

Institut Emilie du Châtelet
L’IEC organise le processus de sélection des candidat-es à des allocations de recherche financées par la Région Île-de-France pour soutenir le développement des études menées sur les problématiques du genre dans les établissements d’enseignement supérieur d’Île-de-France. Il décerne chaque année une dizaine d’allocations doctorales (de 2 à 3 ans) et post-doctorales (de 12 à 18 mois). Il soutient de manière équilibrée des projets s’inscrivant dans toutes les disciplines.

La Caisse nationales des allocations familiales
Dans le cadre de sa mission d’encouragement à la recherche, la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf) propose deux bourses doctorales. Les projets de thèse doivent porter sur l’un des thèmes suivants: les évolutions des structures familiales; l’analyse des prestations et des politiques familiales; l’étude des problèmes sociaux en lien avec la famille.

 

PRIX DE THÈSE

Prix de thèse du musée du quai Branly
Le département de la Recherche et de l’Enseignement du musée du quai Branly – Jacques Chirac souhaite encourager et soutenir les travaux de recherche dans les domaines des arts occidentaux et extra-occidentaux, des patrimoines matériels et immatériels, des institutions muséales et de leurs collections, de la technologie et de la culture matérielle. Les disciplines concernées sont l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie, les arts du spectacle et la sociologie.

Prix de la ville de Paris pour les études de genre
Depuis 2006, avec le Prix de thèse sur les Etudes de Genre, la Ville de Paris encourage la recherche sur les relations femmes/hommes. Afin de promouvoir les politiques d’égalité et contribuer à la diffusion des connaissances sur ces sujets, la Ville de Paris, en partenariat avec l’Institut Emilie du Châtelet, décerne le prix à deux lauréat-es récompensant les travaux de thèses réalisés dans un établissement parisien traitant des questions de genre.

FINANCER SON POST-DOC

 

Société d’ethnologie « Bourse Eugène Fleischmann »
Cette bourse est destinée à soutenir un jeune docteur ou un doctorant en fin de thèse pour mener à bien une recherche post-doctorale originale et innovante qui soit réalisable en une année. Les disciplines concernées sont l’ethnologie, la sociologie comparative, l’ethnomusicologie, l’archéologie, la préhistoire et l’épistémologie. 

Bourse de recherche du Musée du Quai Branly
Le musée du quai Branly – Jacques Chirac propose cinq bourses postdoctorales à de jeunes docteurs pour élaborer collectivement un programme de recherche d’un an sur un appel thématique annuel.

 Allocations de la fondation Fyssen
Les allocations d’études s’adressent à des chercheurs de niveau post-doctoral, travaillant dans les disciplines de recherche telles que l’éthologie, la psychologie, la paléontologie, l’archéologie, l’anthropologie sociale et la neurobiologie.
Ces allocations  sont attribuées à des chercheurs français ou étrangers titulaires d’un doctorat étranger et qui souhaitent réaliser leur projet dans un laboratoire en France; ou à des chercheurs français ou étrangers titulaires d’un doctorat français qui souhaitent réaliser leur projet dans un laboratoire à l’étranger (sont exclus les pays d’origine et de co-tutelle).

Subventions de recherche de la fondation Fyssen
Les subventions de recherche s’adressent aux chercheurs français ou étrangers après post-doc, âgés au maximum, de 35 ans pour les sciences biologiques et de 40 ans pour les sciences humaines, à la date de clôture de réception des dossiers.
Les domaines de recherche  répondant à ces objectifs sont : l’éthologie, la psychologie, la paléontologie, l’archéologie, l’anthropologie sociale et la neurobiologie. De préférence déjà titulaires d’un poste, ils s’établiront de façon indépendante en constituant autour d’eux une équipe de recherche afin de mener à bien un projet scientifique collectif au sein d’une structure d’accueil en France dont l’activité entre dans les objectifs de la Fondation.

LabEx HASTEC, Laboratoire d’Excellence Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances –  Contrats post-doctoraux
Le Laboratoire d’Excellence en histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances (HASTEC) propose des contrats post-doctoraux (1 an) à de jeunes chercheurs inscrivant leur enquête dans les champs thématiques du LabEx.

AXA Research Fund: Bourses post-doctorales
Ces bourses s’adressent aux étudiants en post-doc, entre autre dans le domaine des sciences sociales. Les thématiques de recherches doivent concerner un developement des connaissances des risques et dangers et leur impact sur les populations et groupes humains.

Liens utiles

 

Le site de l’EHESS propose parfois des appels d’offres pour doctorants et post-doctorants.

Il est également utile de s’inscrire sur les listes de diffusion des laboratoires de recherche pour être tenus au courants des appels d’offres en cours.

Les sites d’associations d’étudiants, de doctorants ou de jeunes chercheurs sont également de bons points de départ pour trouver des financements:

La CJC (Confédération des Jeunes Chercheurs) est une association de loi 1901, nationale et pluridisciplinaire. Elle regroupe une quarantaine d’associations de doctorant-e-s et de docteur-e-s en emploi non permanent, bénévolement impliqués dans la valorisation du doctorat et sa reconnaissance en tant qu’expérience professionnelle. On trouve sur le site de la CJC de nombreuses informations concernant les modalités pratiques et le cadre légal du doctorat.

Le groupe d’échange DocPostDoc-ethno réunit actuellement plus de 1300 membres, tous rattachés à des centres de recherches français ou étrangers. En tant que liste de diffusion, Docpostdoc-ethno permet à chaque inscrit.e d’échanger des informations relatives à l’anthropologie sociale, l’ethnologie ainsi qu’aux disciplines connexes. Annonces de colloques, de journées d’études, références bibliographiques ou encore offres d’emplois y sont régulièrement mises en commun et discutées. 

Le site EFIGIES (associations étudiants, doctorants et chercheurs en Études Féministes, Genre et Sexualités) recense des possibilités de financement. 

Les associations d’anthropologues internationales et nationales offrent parfois des possibilités de financements.

L’institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (IIAC) peut ponctuellement offrir des financements ponctuels, dans les limites d’un budget révisé chaque année. 

Le SISR (Société Internationale de sociologie des religions), propose des prix et subsides (meilleur article, meilleur article d’étudiants…), en général à partir du doctorat.

Les Instituts français de recherche à l’étranger (IFRE) offrent ponctuellement des bourses de recherche à l’étranger; certaines bourses sont reconduites chaque année.

CNRS Bourses et post-docs

Bourses et prix de thèse du Musée du Quai Branly 

Fondation de France – Financements  

Fondation pour les sciences sociales

Maison Archéologie et Ethnologie: appels d’offre

Le site du CNAM recense sources de financement et prix 

Royal Anthropology Institute – Urgent Anthropology Fellowship
Financé par des anthropologues, le programme est destiné à soutenir la recherche sur les groupes humains, les cultures et les langues en danger. Les recherches dans le cadre du Urgent Anthropology Fellowship doivent oeuvrer à soutenir la survie de peuples et cultures en danger. Le programme est ouvert sans restriction de nationalité ou de résidence.

 

Voir la page « S’inscrire«